Changement climatique : canicules, tempêtes, orages, qu’avons-nous en main pour agir ?

Jean-Pascal van Ypersele nous éclaire sur le sujet.

Cet expert a plusieurs cordes à son arc :2018_08_31_vanypersele_valeriane
– Physicien-climatologue
– Professeur de climatologie et de sciences de l’environnement à l’UCL (Université Catholique de Louvain)
– Membre du Conseil fédéral du développement durable et du Conseil scientifique de Météo-France
– Membre de l’Académie royale de Belgique
– Président du groupe de travail « énergie et climat »
– Désigné par les Nations-Unies comme expert pour le développement durable
– Ex-vice-président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC : Des milliers de scientifiques contribuent aux rapports).

Il parcourt le monde afin d’expliquer l’urgence de la situation aux terriens motivés.

Lors de sa conférence au salon Valériane le 31/08/2018, il déclarait encore :

Changements climatiques, il n’est pas trop tard pour agir ! Je sais que certains désespèrent mais moi, pas encore. Je suis tout à fait convaincu qu’il y a, si pas la possibilité (parce que celle-là on ne l’a plus) d’arrêter les changements climatiques, on peut les ralentir et viser à ce que les conséquences soient le moins grave possible. (Ce serait bien sot de dire qu’on peut les arrêter, ils sont en cours, ils sont là, tout le monde les voit, il faudrait être une autruche pour ne pas les voir, Il y a des autruches aux États-Unis, je pense qu’il y en a moins de ce côté-ci de l’Atlantique)… 

Constat

abraracourcix_chef_gauloisNous sommes esclaves de nos (mauvaises) habitudes, et il n’y a pas que « les Gaulois qui soient réfractaires au changement« … Pourtant qui peut encore nier le changement climatique ?
Depuis des siècles, nous consommons des quantités énormes d’énergie fossiles. Nous avons bâti notre manière de vivre, de consommer en pensant que tout cela durerait toujours.
Changer une mauvaise habitude prend énormément de temps, de motivation.

l’Europe a bien établi une feuille de route pour lutter contre le réchauffement climatique. Ce plan n’est-il pas trop modeste ? Est-il réaliste financièrement ?

L’Organisation météorologique mondiale (OMM : une agence spécialisée de l’ONU) a annoncé en janvier 2018, que les années 2015, 2016 et 2017 ont été les plus chaudes jamais enregistrées.

Depuis trois ans, les émissions mondiales de CO2 n’ont plus augmenté, mais cela ne suffit pas, il faut aller vers une décroissance des émissions, vers zéro, le plus vite possible. La première étape est atteinte : arrêter la croissance de ces émissions car la Chine est occupée à abandonner le charbon.

Le XXIe siècle concentre 17 des 18 années les plus chaudes… Le rythme du réchauffement planétaire constaté durant cette période est « exceptionnel ». L’année 2018 viendra malheureusement allonger cette liste.

Le Giec a calculé que les bénéfices potentiels de réduction des émissions de CO2 les plus importants au monde se situaient au niveau des bâtiments.

La question cruciale du changement climatique a donné lieu à une mobilisation sans précédent des équipes scientifiques internationales au sein du Giec pour déterminer des scénarios des évolutions possibles du climat et de ses conséquences. Ces données sont mises en images dans cet exposé panoramique saisissant. Et il devient évident que l’endroit où, collectivement, nous placerons le curseur de nos ambitions, déterminera l’avenir des générations futures (© universcience.tv) :

Pour info, Le Giec synthétise tous les cinq ans en moyenne l’état des connaissances scientifiques sur le changement climatique.
Tous les rapports sont accessibles gratuitement en ligne, sur le site du Giec.

Visuel

Jean-Pascal van Ypersele a mis à disposition le diaporama qui a accompagné sa conférence au salon bio Valériane (Namur 31 août 2018) : Changements climatiques : Il n’est pas trop tard pour agir => 10 constats et 10 éléments de solution

Pour en savoir plus, écoutez l’interview audio de JP Van Ypersele ci-dessous, regardez son intervention lors du JT de RTL TVI en janvier 2018, suite à la succession de tempêtes en France et jetez un oeil vers les liens qui suivent :

Liens utiles

Une vie au coeur des turbulences climatiques témoignage, personnel et accessible de Jean-Pascal van Ypersele, scientifique rigoureux et observateur privilégié des recherches et négociations autour du changement climatique.
Demain – ITV de Cyril Dion et Mélanie Laurent
Une vie au coeur des turbulences climatiques
Dix ans pour sauver l’Antarctique… et le reste du monde
La Terre risque de devenir une étuve
Quand le sage montre le climat, l’économiste regarde l’inflation
La côte belge ne survivra pas sous sa forme actuelle » (Jean-Pascal van Ypersele)
Le réchauffement climatique au pas de la porte : retrouvez l’évolution des températures dans votre ville
Les arguments des sceptiques (ou climatosceptiques) et ce que la science en dit
Message d’alerte : Le climat de la Terre va-t-il franchir des points de basculement au-delà desquels notre planète deviendra une ‘Hothouse’ ?
Traceurs d’avenir : L’art d’anticiper l’imprévisible Traceurs d’avenir est une source essentielle d’inspiration pour les gestionnaires d’entreprise, les décideurs et les responsables politiques. Mais surtout pour les jeunes, qui auront à prendre en main la construction de leur futur.

Audio :

Malgré un agenda de ministre, JP van Ypersele a pris le temps de répondre aux questions des journaliste du Grand Oral RTBF/Le Soir (La première 30/09/2017) (Béatrice Delvaux, Jean-Pierre Jacqmin et Jacques Crémers).

  • J-P Van Ypersele y évoquera entre autre le retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat
  • Les objectifs visant à limiter le réchauffement sont-ils encore réalistes ?
  • Évocation également du film/documentaire « Une suite qui dérange » de Bonni Cohen et Jon Shenk avec Al Gore ainsi que le film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent.

Restons positifs ?!

Pour terminer par une note positive, voici huit bonnes nouvelles pour la planète : (Source : France Info)

  • Fin de l’exploration pétrolière au Bélize (=> protéger sa barrière de corail, la deuxième plus grande au monde).
  • Un plus grand nombre de dauphins observés au Pakistan.
  • Interdiction des microbilles de plastique au Royaume-Uni
  • Fin du financement gouvernemental des projets de barrages hydroélectriques sur le fleuve Amazone au Brésil.
  • En Nouvelle-Zélande, le gouvernement vient d’annoncer sa volonté de se débarrasser définitivement des sacs plastique.
  • En Nouvelle-Calédonie, l’ensemble des récifs coralliens vierges vient d’être sanctuarisé. Cela signifie que toute exploitation, y compris la pêche, y sera interdite, et que les activités touristiques seront strictement encadrées.
  • Au Canada, les pesticides nocifs pour les abeilles sont enfin visés par le gouvernement.
  • Il y a plus d’arbres aujourd’hui qu’il n’y en avait dans le monde il y a 35 ans. Une étude a établi que le nombre d’arbres perdus dans les pays tropicaux était moins important que le nombre d’arbres gagnés dans les régions tempérées, boréales ou polaires.
Canicules orages changement climatique avis d’un expert
Étiqueté avec :            

4 avis sur « Canicules orages changement climatique avis d’un expert »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.