Ma visite au Palais de la découverte de Paris

Impression et récit de ma visite au Palais de la découverte de Paris.

Je ne suis pas prête d’oublier ces deux jours de novembre 2011 pour plusieurs raisons, en voici deux :

  1. le 16, Attention à la Terre a été primé à l’Hôtel de ville de Paris, et j’ai reçu, des mains de Guillaume DECAZES, dirigeant de Plantco France, dans la catégorie Environnement/Ecologie : le Golden Blog Awards 2011.
  2. Le 17, j’ai eu l’occasion de passer une journée entière au Palais de la découverte, (j’aurais pu y passer la semaine tellement l’accueil, l’infrastructure, les thèmes, les outils… m’ont plu.) mais je tiens avant tout à remercier Murielle Colin, du service presse, pour son accueil, sa disponibilité et sa gentillesse.

Un peu d’histoire pour commencer, en 1937, dans le cadre de l’Exposition Internationale « Arts et Techniques dans la vie moderne » le Palais de la découverte est installé dans l’aile ouest du Grand Palais.
Il est conçu à l’origine comme une présentation temporaire, mais, fort de son succès, il restera finalement définitivement au coeur de Paris, en bordure des Champs-Élysées, pour le plus grand bonheur des Parisiens et touristes de passage.

En fondant le Palais de la découverte, Jean Perrin voulait « rendre manifeste la part déterminante que la Science a prise dans la création de notre civilisation et faire comprendre que nous ne pouvons espérer rien de vraiment nouveau, rien qui change la destinée, que par la recherche et la découverte ».

Cela ne va pas être facile de résumer un tel moment, je vous invite donc à y aller « IRL » (In Real Live comme disent les Geeks !) et à bien préparer votre visite (grâce au site Internet qui lui est dédié : voir liens en bas de l’article) et en définissant vos choix et priorités avant d’entrer dans cet antre de la Science !

Motivée comme pas deux, tandis que le sommet de la Tour Eiffel était encore sous la brume, je suis bien entendu arrivée dès l’ouverture (9h30 en semaine) de ce temple de la science. J’ai immédiatement été impressionnée par l’immense verrière qui se dresse au dessus du hall d’entrée du palais. C’est le centre du musée où se rejoignent les expositions permanentes et temporaires.
Des groupes d’élèves grouillaient déjà un peu partout et cela m’a rappelé ma première vie d’institutrice dans un passé lointain !

Des animateurs, des ateliers

Mes priorités étaient le Planétarium, L’école des rats, la communication animale, l’exposition « Le cheveux de mèche avec la science », l’électrostatique, la lumière… bref, tout m’intéressait.

rat_debout_100x71Il a fallu faire un choix parmi la soixantaine d’ateliers proposés quotidiennement à heures fixes (tous liés à la science et durant chacun +/- 45′).

Ce sont donc les rats qui furent ma mise en bouche sous la forme d’un exposé vivant avec dans le rôle du rat savant : Tizouk : suite à un apprentissage de quelques mois, il fut capable d’atteindre très rapidement sa cible (granulés).

Cette mise en scène a pour but de prouver la facilité d’apprentissage par « essais-erreurs » du rat. (voir la première vidéo : Tisouk travaille en s’amusant).profile_rat_sipa_jaubert_france_soir
Chaque expérience est exécutée réellement, avec de vrais rats, les élèves présents étaient donc invités à participer en répondant aux questions de la présentatrice. Coeurs sensibles, s’abstenir !

Ensuite, l’occasion d’assister à un cours de physique à propos du champ électrique : le spectacle était créé par les élèves qui devaient se tenir la main, le premier touchait la boule chargée en électricité ….. et la secousse passait de mains en mains provoquant les cris et l’excitation des jeunes à plusieurs reprises.
Vu d’en haut, le show valait le détour !!

marks_and_spencer_banner_magasin_durable

La cerise sur le gâteau a été pour moi le Planétarium.
Comme les autres curieux de la salle, j’attendais, fébrile, le début du spectacle, bien calée dans mon « siège couchette » et admirant la coupole de 15 mètres de diamètre au centre de laquelle un planétaire (de marque Zeiss) reproduirait dans quelques minutes le ciel étoilé d’une belle nuit d’été.
planetaire_zeiss_palais_decouverte
Cet appareil permet de simuler l’observation d’objets galactiques ou extragalactiques visibles usuellement à l’œil nu.

La vue de tous les phénomènes célestes est possible de n’importe quel point de la Terre, à n’importe quelle époque du passé (Antiquité, Moyen Âge…) ou du futur.

Un des principaux intérêts est l’accélération de tous les mouvements, aussi bien ceux de la Terre que ceux des planètes.

Un conférencier explique les divers aspects de notre univers en commençant toujours par une description du ciel que l’on pourrait voir le soir-même, puis oriente son propos vers un thème qui est traité pendant le reste de la séance.

Expositions

– Le cheveu de mèche avec la science (jusqu’au 26 août 2012)
La suite du programme était un peu tirée par les cheveux, si j’ose dire ! En effet, un exposition ludique, pédagogique et interactive qui vous coupe les cheveux en millions de pixels restera en place : Le cheveu de mèche avec la science

Nous fabriquons des kilomètres de cheveux par an : Comment poussent-ils ? Pourquoi en perd-t-on ? Pourquoi blanchissent-ils ? Est-ce la couleur ou la frisure qui les départagent ? Les roux, les blonds, vont-ils disparaitre ? L’homme a perdu sa toison protectrice, comment les cellules souches viennent-elles à la rescousse ?
Cette exposition traduite en braille est accessible aux visiteurs non voyants. (voir la deuxième vidéo : De mèche avec le cheveux extraite de la rubrique de Thomas Hervé sur Télématin – Fr2)

– Préhistoire(s) l’enquête (jusqu’au 7 novembre 2012)
A travers cette exposition, une enquête sur un crime commis il a plus de 7000 ans qui permet de mettre en avant la valorisation de la démarche et des méthodes scientifiques appliquées à l’investigation archéologique. (voir la troisième vidéo : Préhistoire(s) l’enquête extraite de la rubrique de Thomas Hervé sur Télématin – Fr2)

Découverte en 1928 au large de Quiberon, la double sépulture mésolithique de la nécropole de Téviec est au cœur de toutes les interrogations : qui sont ces deux êtres humains qui ont été enterrés l’un contre l’autre ? Pourquoi sont-ils décorés de bijoux et de coquillages ? S’agit-il d’un couple ? A quelle époque vivaient-ils ? A quel âge sont-ils morts ?
Le thème retenu pour l’exposition est celui de l’investigation avec l’enquête comme fil conducteur.

Elle se compose d’un espace de présentation, d’une scène centrale dite de « crime », consacrée à la reconstitution de la sépulture de Téviec et intégrée à un dispositif interactif d’une série de cinq pôles thématiques : technologie, chronologie, environnement, anthropologie, social, et d’une salle renfermant la véritable sépulture de Téviec.
Voir le lien tout en bas pour télécharger le livret d’enquête afin de vous préparer à la macabre…visite !

Programme d’avril

Jeudi 12 et vendredi 13 avril 2012, le Palais de la découverte accueille le colloque Mediapolis sur les nouveaux médias, organisé par les étudiants du département Sciences, Arts, Culture, Innovations et Multimédia de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Au programme de ces 2 jours, 4 tables rondes en accès libre:

  1. Les réseaux sociaux, un nouvel outil de développement et de diffusion de la culture
  2. Aux frontières du réel, quand le virtuel s’immisce dans la culture
  3. L’Homme augmenté: surévolué ou déshumanisé? Quelle vision aura-t-on de l’Homme de demain?
  4. Les médias du futur: entre fictions, modèles et sociétés

Palais de la découverte
Avenue Franklin Delano Roosevelt
75008 Paris
Tél : 01 56 43 20 20

Liens

Tisouk travaille en jouant et mes autres découvertes
De mèche avec le cheveux
Préhistoire(s) l’enquête
Bonus : Quand les animateurs du Palais de la découverte vont vers vous : Lisa et la pression

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. En changeant d’agrégateur de RSS je m’aperçois que ce n’est pas toi qui n’écris plus depuis quelques temps, mais moi qui ne reçoit plus rien..
    J’ai du retard dans tes articles.. Dommage ils sont intéressants et celui-ci me touche tout particulièrement car noius étions ensemble la veille !

    • C’est sympa ce que tu dis, merci Véro. Oui, c’est vrai et j’en parle dans l’article des GBA de notre rencontre, je n’oublierai jamais ces bons moments qui se sont succédés en deux jours ! (et le resto bio fermé !!)

  2. Merci, Justement nous allons passer 4 jours à Paris du 27/4 au 1/5 et le palais de la découverte est dans mon programme. Merci pour les sites ,je vais pouvoir préparer ma visite