La SNPN son combat pour les zones humides

snpn-etang-vaccares

La SNPN : un combat de bientôt 90 ans pour les zones humides.

Historique

On peut dire que la Société nationale de protection de la nature (SNPN) a de la bouteille !

Fondée en 1854 par d’éminents naturalistes du Muséum national d’histoire naturelle à Paris, c’est la plus ancienne des associations de protection de la nature française et parmi les plus anciennes également en Europe.

Son combat en faveur des milieux humides (mares, marais, étangs et autres forêts alluviales…) ne date pas d’hier :

– en 1927 elle créait la prestigieuse Réserve de Camargue (13 000 ha) qu’elle gère depuis dans le strict intérêt de la nature qu’elle abrite.

– Dans les années 1960, elle a pris une part très active aux travaux du bureau MAR, créé à l’initiative de l’UICN pour préserver les marais, marécages et zones humides en général à une échelle internationale, et dont les réflexions ont contribué à la Convention sur les zones humides d’importance internationale, adoptée à Ramsar (Iran) en 1971.

– Au début des années 1980, elle s’est attachée à la protection d’une autre grande zone humide française, le lac de Grand Lieu (sur la façade atlantique, au sud de Nantes), classée elle aussi en Réserve naturelle que la SNPN gère depuis 1985.

Une grand-mère vous direz-vous ? Si vous raisonnez à l’échelle humaine peut-être, mais certainement pas à l’échelle de la Nature. LA SNPN a d’ailleurs encore toute la fougue de la jeunesse et heureusement ! Car malgré ses décennies d’engagement, le combat est loin d’être gagné :

– l’évolution de nos sociétés
– la croissance démographique
– l’urbanisation exponentielle
– l’intensification de l’agriculture…

… font que la nature subit toujours plus de pressions et les zones humides en particulier, longtemps réputées comme incultes et insalubres.

SNPN-Courrier de la nature 2015

Le courrier de la nature Numéro spécial 2015

Ces milieux ont pourtant des rôles biologiques et socio-économiques irremplaçables : ce sont parmi les plus productifs de la planète (24% de la productivité globale alors qu’ils ne couvrent que 6% de la superficie du globe); ils participent à la régulation de la ressource en eau (stockage, recharge des nappes, contrôle des crues…); ils ont une fonction d’épuration, en retenant, transformant, voire éliminant de nombreux composés minéraux et organiques présents dans l’eau…

C’est ce message que n’a de cesse de porter la SNPN, bien au-delà du territoire de ses réserves. A travers par exemple un programme de reconquête des zones humides d’Ile-de-France qu’elle mène depuis 2007 et qui s’appuie, entre autres, sur un inventaire participatif des mares.

Grâce à ce programme, elle identifie ceux de ces milieux qui nécessitent des actions de préservation ou de restauration. Elle va à la rencontre de leurs propriétaires, gestionnaires, utilisateurs, et des communes qui les abritent, pour expliquer, conseiller, convaincre, et aider à mettre en œuvre une gestion adaptée.

Pour en savoir plus sur ses actions, rendez-vous sur le site officiel de la SNPN.
Vous y découvrirez également Le Courrier de la Nature, très belle revue qui tous les deux mois relate les actualités dans le domaine de la nature.Courrier de la nature 2015
Chaque année un numéro spécial est consacré à un thème particulier. Les zones humides ont ainsi été traitées en 92 pages en 2008. En 2015, le numéro spécial est consacré aux Pôles, avec bien évidemment une partie sur les changements climatiques. A ne pas manquer !

Liens

Lettre ouvertes à nos nombreux assassins
@snpn
Site officiel de la SNPN

Diaporama



2 commen-Terres pour La SNPN son combat pour les zones humides

  1. LOMBARDI Anne dit :

    Merci Attention à la Terre d’être de tous les combats pour la Nature.

    Que 2016 nous apporte de belles victoires dans ce sens pour pouvoir, longtemps encore, profiter de beaux paysages et des merveilles de la biodiversité, comme celles qu’on voit dans le petit clip !
    Anne


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *