RDC Amnesty agit pour les enfants soldats

murhabazi_namegabe_470x260

Amnesty International, depuis maintenant un demi-siècle de présence active dans le monde,

tente de protéger ceux qui, au péril de leur vie se bougent pour défendre les droits humains.

Petit tour en République Démocratique du Congo où Murhabazi Namegabe Directeur du BVES : (bureau pour le volontariat au service de l’enfance et de la santé) cette ONG protège des enfants laissés pour compte et fait de la sensibilisation aux droits des enfants. Elle tient aussi un centre de réhabilitation pour ex-enfants soldats à Bukavu, leur offrant un soutien matériel et psychologique jusqu’à ce qu’ils puissent réintégrer leur famille.

Un beau travail qui lui a valu une récompense en 2011 et la reconnaissance d’Amnesty International, mais également de nombreuses menaces.

En 1996, l’Alliance des forces démocratiques pour la libération (AFDL) de Laurent Désiré Kabila a appelé la population à lui donner ses enfants pour combattre la dictature de Mobutu. « On a réagi farouchement, et on nous a accusés d’avoir des actions antirévolutionnaires. J’ai été emprisonné deux semaines. On devait m’assassiner mais ce sont mes anciens étudiants qui m’ont sauvé la vie, avec la pression de la communauté humanitaire internationale ».

Voyez ces deux vidéos, vous comprendrez mieux l’horreur de la guerre, les pressions sur ces enfants, ce qu’on les oblige à faire… :

  • le dossier du JT de la RTBF ce samedi 28 mai 2011. (Reportage tourné à Bukavou par Michel Boulogne, signé par Frédérick Gersdorff)
  • Une interview de Véronique Aubert, chercheuse pour Amnesty, avec Murhabazi Namegabe : pour en savoir encore plus sur le travail magnifique de ce grand monsieur.

murhabazi_namegabe

 



2 commen-Terres pour RDC Amnesty agit pour les enfants soldats

  1. FRANCKYIV dit :

    Rien à voir :

    Ben dites-donc … ça rigole plus … un .com … un design de la mort … ça rigole plus Attention à la terre !!! 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *