New Orleans Louisiane le retour

new_orleans_french_quarter_caleche_rouge_chevaux_470x260

Ce long silence de mai était justifié, ce n’est pas tous les jours qu’un tel voyage a lieu !

L’occasion s’est présentée et, je ne l’ai pas laissée passer. Il y a longtemps que ce voyage de retour me titillait, je dis retour car j’avais eu la chance d’être sélectionnée il y a 35 ans pour participer à un échange d’étudiants entre les villes de Namur et Lafayette, en prévision de leur jumelage en 1977.

Voyage

drapeau_louisiane_70x70Il n’existe pas de vol direct depuis l’Europe vers la Nouvelle Orléans, une escale est donc obligatoire. US Airways m’a amenée et ramenée à bon port, et, une fois n’est pas coutume, j’ai dérogé à mes habitudes de déplacements à faible émission de CO2… et je me pardonne !

Décollage de Bruxelles, escale à Philadelphie : passer la douane, donner le fameux sésame ESTA, donner les empruntes de mes mimines, un beau sourire pour la photo 🙂 , répondre à quelques questions : le but de mon voyage ? L’adresse où je résiderai ? Je resterai jusque quand ?… Puis, récupérer ma valise, la faire suivre pour l’avion suivant, passer la sécurité (ils ne rigolent jamais là-bas… j’avais, au retour oublié dans une poche, un stick pour calmer les piqûres d’insectes … vous imaginez la suite !) puis rejoindre à pied les centaines de mètres qui séparent le terminal « A » du terminal « C » (les tapis roulants étaient en panne à l’aller, pas grave, j’ai de bonnes jambes !).

Arrivée enfin à la Nouvelle Orléans après presque 15h de voyage ! (il y a 7h de décalage horaire).

Hébergée durant tout le séjour par des amis d’amis qui m’avaient accueillie il y a 35 ans.

J’ai vécu à leur rythme en mangeant local, en participant à leurs fêtes, en donnant cours à 4 classes de l’école St Georges, 5th_grade_tag_class_st_georges_new_orleansen lisant le Times-Picayune, en allant écouter le New Orleans concert Band, en me promenant à Houma ou Lafayette, en pédalant sur les berges du Mississippi, et, cerise sur le gâteau, en navigant sur le lac Pontchartrain.

Bref, pas besoin d’en dire plus, vous l’aurez compris, ce furent des heures d’échanges et de rencontres inoubliables. Les habitants de Louisiane sont particulièrement chaleureux et accueillants, le voyage était plus humain que touristique.

Katrina a laissé des traces, et, comme disent les habitants de la Nouvelle Orléans : il y a un avant et un après Katrina. Une partie des habitants n’est jamais revenue, les autres, qui avaient dû quitter leur maison pendant plus d’un mois (plus d’eau ni d’électricité) s’y sont réinstallés, fatalistes, mais mieux préparés pour un éventuel autre ouragan.

Beaucoup de maisons n’ont jamais été reconstruites, de nombreux terrains restent vides, et on comprend la méfiance des autochtones, qui redoutent l’arrivée de la saison la plus propice aux tornades : de juin à septembre. Les digues et murs du port au Lac Pontchartrain ont été entièrement repensées et reconstruites, mais il reste du travail ailleurs.

Histoire

carte_louisiane_290x214

Résumé-de-l'histoire-de-la-Louisiane-par-Vincent-Durrenberger

Voici un résumé audio de l’historique et des caractéristique de l’Etat de Louisiane lu par Vincent de l’excellent site Podcast français facile.

Un diaporama détente, avec quelques-unes des photos prises durant ce trop court séjour.

De la Nouvelle-Orleans aux plages de Venice en passant par les bayous, retrouvez le carnet de route de Valérie Rohart envoyée spéciale RFI : « 5 ans après l’ouragan Katrina, 5 mois après la marée noire dans le golfe du Mexique, la Louisiane panse ses plaies. »

Le français en Louisiane

En 1869, l’anglais devient la langue officielle et le français disparaît presque complètement des programmes scolaires jusqu’en 1968, date de la naissance de CODOFIL (Conseil pour le Développement du Français en Louisiane)

Le CODOFIL a été fondé pour maintenir et augmenter les multiples identités culturelles du peuple de la Louisiane dont le lien commun est la langue française.logo_codofil_carte_louisiane

Il y a une liste d’attente pour les 29 écoles publiques d’immersion française de l’État, ce n’est pas facile de trouver de bons professeurs bilingues, donc, si vous êtes prof et que l’envie de voyage vers d’autres cultures vous tente, voyez les liens tout en bas de l’article. Il y a une forte demande pour l’apprentissage du français en Louisiane.

Ci-dessous, une vidéo prise lors d’une fête avec des amis, un petites fille inscrite à l’école internationale, suivant le programme d’immersion en français, était fière de me chanter sa nouvelle chanson apprise à l’école la semaine précédente grâce à son professeur de nationalité française.

Liens

La Nouvelle-Orléans après Katrina Photo satellite de la Nouvelle Orléans
Wikipédia : portail : Lousiane
Wikipédia : portail : Nouvelle Orléans
Site officiel de la Louisiane
CODOFIL
Ce qu’il faut savoir pour devenir enseignant Codofil en Louisiane
États-Unis – Les francophones de Louisiane
L’importance du français en Louisiane

 



6 commen-Terres pour New Orleans Louisiane le retour

  1. OUTELET Jeanine dit :

    Super bien ce site. Bravo. quel beau voyage. Cela donne envie.
    Bisous
    Jeanine.

  2. véro dit :

    Bienvenue chez toi !
    Et merci pour tous ces beaux souvenirs. Je ne savais pas que la langue française était réhabilitée. Faut dire, ils n’ont déjà pas bcp d’histoire. alors si on leur retire ce que la France a été dans ce coin des USA, ça aurait été vraiment dommage.
    Ton diaporama est super, on s’y croirait par rapport aux livres que j’ai lus, malgré le siècle (et Katrina) qui séparent les romans de ton voyage.
    Les concerts sont toujours du jazz/blues ?
    Encore merci pour ce beau voyage virtuel !
    Bisous

  3. MarieBo dit :

    Wow !

    Quelle aventure !

    La Louisiane est une de mes futures destinations, tout juste après le Nouveau Mexique et … la Patagonie.

    Ma vie vient de prendre une nouvelle direction et je peux enfin penser à nouveau à reprendre la route.

    J’étais un peu inquiète de voir que ton blog était devenu bien tranquiiiiiille, mais ce « super » voyage explique tout.

    Bien heureuse pour toi!

    • Michèle dit :

      Merci MarieBo, c’est sympa ce que tu m’écris. Bons préparatifs alors, même si ce n’est pas pour demain : la globe-trotteuse est sur les starting-block !!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *