Irradiation-ionisation des aliments et notre santé

aliments irradies

Saviez-vous que vous mangez des aliments irradiés tous les jours ?


Nos aliments les plus consommés produits par l’industrie agro-alimentaire subissent de nombreuses dénaturations (additifs de toutes sortes, chauffage des aliments à haute température, colorants…).

Cette pratique courante est (normalement) transcrite noir sur blanc sur les étiquettes accompagnant les produits concernés.

C’est beaucoup moins clair concernant d’autres pollutions invisibles à l’oeil nu, par exemple l’irradiation (ou ionisation) aux rayons gamma (ou aux rayons X et aux faisceaux d’électrons).

Irradiation pourquoi ?

– Ce procédé permet de ralentir le mûrissement des aliments
– Il inhibe la germination
– Il détruit les agents contaminants comme les bactéries, les insectes et les micro-organismes

L’irradiation des aliments et votre santé

Cette méthode très controversée de conservation de nos aliments  semble très utilisée et pourtant si secrète. Elle modifie leurs propriétés et crée de nouvelles molécules.
Les effets sur la santé de ce type de traitement ne sont pas suffisamment étudiés. (En Europe, 3% des aliments seraient irradiés).

Les aliments sont tout simplement exposés à des rayons radio-actifs, en toute légalité… Ce qui provoque :

une perte importante de vitamines dans les aliments
– la production d’une molécule (alkylcyclobutanones) capable d’accélérer le processus du cancer (d’après les essais en laboratoire du professeur Eric Marchioni).
– l’exposition des travailleurs de ce secteur à un éventuel risque de contamination radioactive (cela s’est déjà produit aux USA, en Italie, en Norvèe et en Australie)

Malheureusement, l’Europe refuse de subsidier plus d’études concernant l’ionisation POURQUOI ?

Au moins 7 pays européens ont autorisé l’irradiation des aliments dont : la Belgique, la France, les Pays-Bas, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La plus grosse usine d’irradiation d’Europe se trouve en Belgique, dans le Hainaut (Sterigenics).

En 1986, 1992, 1998 le comité scientifique de l’alimentation humaine a émis des avis favorables concernant l’irradiation :

  • des fruits
  • des légumes, légumes secs, échalotes, oignons, ail
  • des céréales, flocons de céréales
  • des bulbes farineux
  • des épices et condiments
  • des poissons, coquillages, crevettes, tous les crustacés
  • de viandes fraîches, volailles (et produits dérivés)
  • du camembert au lait frais
  • des cuisses de grenouille
  • de la gomme arabique
  • de la caséine et des caséinates (additifs)
  • du blanc d’œuf
  • de la farine de riz
  • des produits sanguins

Pourquoi donc soumettre tous ces aliments à la radioactivité ?

Officiellement, c’est pour notre bien, l’irradiation de ces aliments permet de supprimer toutes les bactéries qu’ils contiennent et qui pourraient nous contaminer.

L’affaire des chats australiens

Logo officiel pour les aliments irradiés

Logo officiel devant se trouver sur TOUS les aliments irradiés

Le cas des aliments pour chats australiens pose question : l’irradiation des aliments pour animaux y a longtemps été obligatoire. Pourtant, en 2008, la firme Orijen a dû retirer du marché ses aliments destinés aux chats, en raison des troubles neurologiques graves relevés sur de nombreux chats nourris avec ces aliments copieusement irradiés. Une trentaine en sont morts. Du coup, l’obligation d’irradiation a été ensuite levée. (Voir la vidéo ci-dessous)

Comment reconnaître les aliments irradiés ?

Il y a normalement obligation d’étiquetage : un logo existe pour informer le consommateur, mais qui le connaît ?

En Europe, les aliments qui ont subi cette irradiation doivent aussi présenter la mention « Traité par ionisation » ou « Traité par rayonnement ionisant » sur leur étiquetage. Mais ce n’est pas le cas d’autres pays qui exportent leurs produits ionisés dans la plus grande opacité pour le consommateur.
Sur certains produits venant d’Afrique, on peut trouver le symbole RADURA

Pour s’y retrouver, sachez que plus un aliments voyage et vient de loin, plus il a de risque d’être ionisé.
Sachez aussi que, normalement, la filière Bio interdit l’ionisation.

Pour toutes ces raisons, favorisez toujours les aliments de SAISON, LOCAUX et si possible BIO.

Pour info voici une liste des mouvements, collectifs, et associations qui luttent contre l’ionisation (via Alternative santé) :

– Adéquations
– Action Consommation
– Agir Pour l’Environnement
– Les Amis de la Terre
– Association Léo Lagrange pour la Défense des Consommateurs
– Association pour l’Information sur la Dénaturation des Aliments et de la Santé (AIDAS)
– ATTAC
– Biocoop
– Collectifs Bure-Stop
– Confédération Paysanne
– CRiiRAD
– Ecoforum
– Ekwo
– Fédération Nature et Progrès
– Food and Water Watch Europe
– Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF)
– RECit (Réseau des écoles de citoyens) – Réseau “Sortir du nucléaire”.

Vidéo

Liens utiles

FAQ concernant l’irradiation des aliments (Santé Canada)
Europe – Sécurité alimentaire
Alternative santé
R-éveil Irradiation des aliments ?
Eufic La conservation par irradiation

Sources

Le magazine Coûte Que Coûte (Vidéo RTL 10 octobre 2015)



3 commen-Terres pour Irradiation-ionisation des aliments et notre santé

  1. LAHIR Thierry dit :

    Merci de nous éclairer sur ces pratiques peu connues du grand public.
    Bonne Fêtes de Pâques Michèle !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *