E-cube maison 0 énergie bravo les étudiants

L’E-Cube, l’habitation zéro énergie, abordable et flexible.


Elle sera présentée cet automne, à Washington, à l’occasion du concours Solar Decathlon : compétition mise en place pour la première fois en 2002 par le Ministère de l’Energie aux Etats-Unis dans le but de développer la transmission des savoirs et de la recherche dans le domaine des énergies renouvelables et notamment de l’énergie solaire. Le défi proposé à des universités du monde entier est de concevoir et réaliser – dans un cadre académique – une maison de +/- 75 m² n’utilisant que le soleil comme source d’énergie. La compétition se déroule tous les 2 ans au National Mall de Washington.

L’enjeu est de taille : concevoir la maison qui associera le mieux fonctionnalité et efficacité énergétique.
C’est en Flandres, à l’Université de Gand (Faculté d’Ingénierie et d’Architecture) qu’une équipe d’étudiants a décidé d’y participer avec son E-Cube, une construction zéro énergie abordable et flexible.

Le pari est gagné puisque ce projet consomme zéro énergie grâce à (voyez les deux vidéos sous l’article) :

  • ses panneaux isolants
  • son système de ventilation
  • ses 33 panneaux solaires
  • ses autres matériaux durables

Avant de concevoir leur maison solaire, ces étudiants ont fait en septembre 2009 le voyage jusqu’à Washington pour voir en quoi consistait exactement le Décathlon solaire.
Ils se sont alors aperçu que ces maisons séduisantes permettaient de vivre en ne produisant quasiment aucune émission de dioxyde de carbone, mais, comme tous prototypes, étaient-elles conçues pour un marché de masse?

On s’est tous posé la question, raconte-t-il : c’est vrai qu’il n’y a rien à redire question rendement énergétique, mais qui peut se permettre une telle dépense ? Alors, ça sert à quoi ? Du coup, on s’est fixé pour objectif de prouver qu’on pouvait construire une maison économe en énergie et à la portée de toutes sortes de bourses, du moment que les gens sont d’accord pour modifier un peu leur façon de vivre

Commentaire de Michael Arens, un des étudiants du projet E-Cube.

Ces petits jeunes ingénieux et dynamiques sont des as : leur maison-cube-solaire à deux niveaux en préfabriqué à construire soi-même répond aux besoins vitaux fondamentaux tout en ménageant le portefeuille : pas de matériaux ni de revêtements coûteux.
D’après leurs estimations, l’E-Cube devrait coûter 268.000 dollars, appareils électroménagers et autres y compris
Comme tout est préfabriqué, le budget est nettement plus léger. Et devrait encore diminuer lorsque l’on passera du prototype à la fabrication à la chaîne.
Ce montant est environ moitié moindre que les maisons sélectionnées les années précédentes en vue de participer au prestigieux concours : Le dernier lauréat affichait un coût d’environ 800.000 dollars.

L’E-Cube (« Energy Cube ») mesure 8 mètres sur 8 et propose une superficie habitable de 93 m2 très précisément (surface maximale autorisée par le règlement du concours).
Simple, fonctionnelle et proposant deux chambres à coucher, cette maison donne en fait l’impression d’être plus spacieuse qu’elle ne l’est en raison de la hauteur du plafond de la salle de séjour et de son plan ouvert.

Sa forme compacte fait que la surface exposée aux éléments se trouve réduite. Conjuguée à l’absence de suppléments facultatifs (peinture et décorations, par exemple), cette sobriété explique le coût raisonnable de ce logement. La réunion de matériaux qui évoquent la chaleur (le bois) avec d’autres qui traduisent une certaine froideur (l’acier) confère à l’E-cube une qualité esthétique unique et séduisante.

En résumé, ce nouveau concept permet une construction

1) Rapide
Les étudiants ont prévu une boîte technique préfabriquée équipées de connexions ‘plug and play’ ainsi qu’une structure et un revêtement également préfabriqués et très faciles à monter. Résultat : tout s’emboîte avec une rapidité inégalée.

2) Flexible
Grâce à la structure modulaire et aux panneaux muraux adaptés, l’habitation peut facilement être élargie ou réaménagée en fonction des besoins futurs de la famille.

3) Abordable
L’habitation est très compacte, hermétique et très bien isolée. Par conséquent, les pertes de chaleur et la demande énergétique sont minimes et le nombre de panneaux photovoltaïques a pu être réduit. Mais ce n’est pas tout : les étudiants ont également été regardant au niveau des matériaux utilisés afin de limiter le coût de leur projet.

4) Zéro énergie
Grâce à son caractère compact, son isolation, son étanchéité et au recours aux énergies renouvelables, l’E-Cube répond au concept ‘zéro énergie’.

Cet automne, leur projet prendra la route de Washington DC, où un village Solar géant sera érigé.

L’E-Cube figure d’ailleurs parmi les 20 finalistes du concours dont la finale aura lieu à Washington le 4 octobre prochain.

Liens :

Pour terminer quelques vidéos explicatives :

Extrait du JT (13h) du 12 août 2011 sur la RTBF

Une animation vous permet d’évoluer dans et autour de l’E-Cube



10 commen-Terres pour E-cube maison 0 énergie bravo les étudiants

  1. Bonjour,
    je ne connaissais pas ce genre de concours mais je trouve cela vraiment très bien et ça devrait même se généraliser dans tous les continents. Vraiment dommage qu’on en entende pas parler suffisamment ailleurs.
    Merci pour l’info.

    • Michèle dit :

      Merci Arnaud, rien de tel qu’un concours pour stimuler et motiver les chercheurs, tu as raison. Je pense aussi que tout le monde sera gagnant avec un tel défit commun « se passer le plus possible d’énergies fossiles ».

  2. Gaëtan dit :

    Bonjour Michèle

    Ce concept est génial, même si je n’accroche pas spécialement sur le design architectural … Trop carré … l’E-Cube !

    Par contre j’aimerais bien savoir avec quels matériaux sont faits les panneaux d’isolation et quels assemblages ils utilisent pour n’avoir aucun pont thermique.

    Je vais visiter leur site, merci pour cette info, j’adore !

    • Michèle dit :

      C’est vrai que l’aspect « cube » n’est pas encore très bien accepté, c’est pourtant la forme la plus simple (il y a encore plus compacte : la sphère !), qui permet d’éviter les déperditions de chaleur.
      Pour la constitution des panneaux, je n’ai pas trouvé l’info, sans doute « top secret » ? Mais ils s’adaptent sans doute grâce à des poutres en I ce qui réduit les ponts thermiques. J’espère qu’après le concours, plus de détails seront accessibles.

  3. Bonjour Michèle,

    Je trouve ce projet absolument fantastique et je trouve que ça donne de l’espoir pour le futur.

    J’ai une toute petite question : ce genre de maison est-il adapté aux grands froids et aux vents violents. Pour les grands froids, je pense bien sûr au Canada, aux USA et aux pays scandinaves. Mais pour les vents violents, les USA en subissent énormément ces dernières années.

    Que je suis sotte, en Belgique aussi vous venez d’y goûter !!!

    Il ne faudrait pas que le E-Cube devienne un Flying Cube ;(

    • Michèle dit :

      Merci MarieBo, oui, tu as pu le constater, au niveau vents, ça peut souffler ici aussi. Au niveau froid, comme le concours a justement lieu à Washington, les maisons doivent répondre aux normes américaines. Ce n’est sans doute pas le cas pour le concours européen. Ici les petits jeunes de Gand ont été sélectionnés pour la session américaine donc ces normes sont forcément respectées. Le concept est en tous cas prometteur.

  4. Jean dit :

    Super infos, et qui fait bien plaisir !!
    Merci 🙂 Comme quoi, on peut vraiment s’en sortir, et réduire la consommation de nos energies. Tous les talents, compétences sont là.
    il n’y a plus que les pouvoirs publics et promoteurs à agir.

    • Michèle dit :

      Merci Jean, oui, c’est pour cela que ce genre de concours a du bon, ça stimule et ça aide à se faire reconnaître plus facilement après par les pouvoirs publics. Je viens de faire un tour chez toi, je vois que nous partageons les mêmes idées !! A bientôt.

  5. thierry lahir dit :

    Bonsoir Michèle,
    Superbe l’E-Cube! Si j’ai bien compris la pompe à chaleur air/eau utilisée pour le chauffage est alimentée par les panneaux solaires.Ce qui explique le 0 énergie. Par compte une chose m’a interpellé et déçu, c’est qu’il n’y ait que l’Université de Gand qui représente l’Europe à ce concours solar decathlon.
    Merci pour l’info.
    A bientôt.

    • Michèle dit :

      Tu as tout compris Thierry, et, pour ne pas prêter à confusion, je précise que les panneaux solaires thermiques sont pour l’eau chaude et les photovoltaïques pour l’électricité.
      Pour la sélection, les pays d’Europe non sélectionnés se retrouveront je l’espère en Espagne, donc, la recherche continue de tous les côtés, c’est cela le plus important.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *