Atelier d’été : comment fabriquer sa lessive écolo?

ingredients_fabriquer_lessive_ecolo_470x260

Astuce de base pour fabriquer vous-mêmes en un tour de main votre lessive écolo


Hmm, l’été, ses stages, ses ateliers de plein air, les enfants qui jouent dehors, la lessive qui sèche et parfume l’ambiance estivale…
J’ai le projet d’animer un atelier lessive, quelques voisins – voisines s’y sont déjà inscrits.

Ce billet sera le premier d’une longue série en équipe avec les Ecos-Informateurs.

Quel plaisir simple que de faire sécher son linge dehors, chauffé par le soleil, battu par le vent ce qui permet bien souvent de ne plus le repasser. En plus, vous me connaissez, je n’utilise jamais de checheuse !!

Rien de tordu ni de compliqué dans la recette que je vous livre.

Non seulement vous aurez la satisfaction de lessiver malin, sans rejeter de savon polluant dans la nature, mais en plus vous aurez la joie de découvrir le côté bon marché de votre production. (0,30€ pour 2l de gel !)
De plus, ce savon est très doux pour les peaux sensible.
Un effet triple donc pour ce truc inspiré par la mère Deniiiiiiis !

Ingrédients :

  • Un sac de copeaux de savon de Marseille ~ 2,5€/kg (vous pouvez y ajouter des cristaux de soude selon le taux de calcaire de votre eau)
  • 2l d’eau bouillante
  • 1 récipient en verre avec un GROS goulot (contenance min 2,5l)
  • Quelques gouttes d’huile essentielle au choix pour les mordus de parfum
  • Un bon fouet et de l’huile de bras ou un mixer électrique

Préparation :

  • Peser 100 gr de copeaux de savon de Marseille
  • Faites bouillir vos 2 l d’eau jusqu’à ébullition
  • Lorsque ça bout, versez lentement sur les copeaux afin de les dissoudre : j’utilise souvent mon mix-soupe afin d’obtenir un mélange homogène
  • Laissez reposer et refroidir
  • Couvrez

Vous obtiendrez donc (voir photos ci-dessous) un gel visqueux de lessive « propre », que vous pourrez utiliser directement dans le tambour via une petite boule de lessive ou dans le bac à savon de votre lessiveuse.

J’associe souvent ma biowashball afin d’obtenir un résultat sans faille.

Ce mélange se prépare en même pas 5 minutes, mais, si je tombe à court et que je cours… je place vite fait une poignée de copeaux directement dans le bas à savon de la lessiveuse (moins économique et risque de traces blanches sur le linge).

Je n’utilise jamais de noix de lavage car, ok, ça ne pollue pas l’environnement au niveau du sol, mais il y a polémique à propos de l’aspect durable de ces noix indiennes (fruit du Sapindus Mukorossis) dont l’usage intensif est aujourd’hui à l’origine d’une déforestation massive des forêts de l’Inde et du Népal.

fabriquer_lessive_640x360

Pour suivre les activités d’été des autres éco-informateurs, voyez les liens ci-dessous et déjà, bel été à tous !



18 commen-Terres pour Atelier d’été : comment fabriquer sa lessive écolo?

  1. Thomas Dawagne dit :

    Exellentissime!!!! Je passe l’info à Cindy illico… Nous allons adopter ce système antisystème.
    J’adore ton côté rebelle responsable Tantine.
    Bise à vous 2

    • Michèle dit :

      Merci cher neveu et bien contente d’apporter mon petit grain de sable à votre organisation de jeunes écolos responsables !! Luna et Laly ne s’en porteront que mieux ! En plus, pas de traces de produits toxiques sur le linge, pas d’adoucissant et pas de traînée de savon dans le tiroir de la machine, que du +++

  2. Marcel Geenen dit :

    Tout bon, çà, Mich ! Je vais tester! Biz et à bientôt, M

  3. Véro dit :

    Coucou !!
    C’est exactement ce que je fais, sauf que, comme je mixe pas, le résultat est gélatineux. la prochaine fois, je mixe !
    Ah oui aussi, au lieu d’utiliser du savon de marseille en copeau, j’achète le savon de marseille et je le râpe comme des carottes 😉
    Disons que ça rajoute 1/4 d’heure de travail tous les 6 bidons.
    En tout cas, génial les idées d’atelier !!

    • Michèle dit :

      Dis donc Véro, je t’admire car je ne pousse pas la perfection jusqu’à râper les blocs savon, mais je sais que ça me laisserait le choix du savon par contre.
      Bravo à toi, à quand tu veux pour le partage d’un atelier cuisine ici, pourquoi pas, il y a une catégorie Guest Blogging !

  4. Michèle,

    Merci de ce conseil simple et peu onéreux.
    La question qui me vient : y-a-t-il un temps de conservation maximum pour cette lessive écologique?

    Est-ce que les huiles essentielles mélangées avec le savon de Marseille ne donnent pas un effet inverse pour les senteurs?

    • Michèle dit :

      Bonjour Jean-Marc, et merci pour ta visite. Oui, effectivement, j’aurais dû le mentionner : quand il fait très chaud, il arrive que le gel moisisse, j’ai eu le cas.
      Il faut donc le garder dans un endroit plutôt frais. Je le place dans le réfrigérateur s’il fait vraiment chaud, mais ça prend de la place !
      Pour l’huile essentielle, cela dépend de l’huile choisie. Personnellement je n’en mets jamais.

  5. Abi dit :

    Merci pour la recette Michèle, effectivement c’est simple comme bonjour !
    C’est efficace ?
    Nous sommes en train de tester pas mal de produits & solutions. Le dernier en date : les noix de lavages.
    Comme tu dis la déforestation pas top et puis je suis très déçue du résultat. Notre linge blanc se récupère plein de tâches jaunes ! Je ne sais pas si c’est le cas pour d’autres ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *